PORTRAIT – Découvrez l’Ecurie Keryann!

Eric et Karine Gargowitsch, éleveurs de trotteurs, s'installent sur une ancienne exploitation laitière en septembre 2011 à ST MARCOUF DU ROCHY (14). Ils y fondent l'Ecurie Keryann.

Installations

Depuis, ils ont beaucoup investi dans la transformation de l'exploitation afin qu'elle soit la plus adaptée possible au cheval et à leurs méthodes de travail. Pour se faire dès 2012 ils ont replanté plus de 800 arbres et arbustes pour recréer des haies.

Ils ont également construit 3 grands box de poulinage et aménagé les bâtiments pour pouvoir accueillir 6 box de 16m2, 4 petites stabulations de 24 m2 et 5 grandes de 48m2. Un bâtiment supplémentaire devrait voir le jour d'ici 2 ans avec 5 stabulations de 25m2. Ils espèrent avoir terminé tous les travaux d'ici 3 à 4 ans.

Le bâtiment des stabulations

La surface herbagère a été augmentée progressivement pour arriver à 20ha d'herbe. Ils produisent leur propre foin et achètent aux voisins paille, orge et avoine.

Génétique/Pedigree

Ils démarrent à l'époque avec 3 poulinières :

– Nouméa issue de l'élevage Lêvesque / De Folleville dont la mère n'est autre qu'une sœur de Capriccio (étalon). Elle a été achetée à 3 ans aux ventes de Cabourg en 2004 mais n'ayant pas donné satisfaction en compétition, elle a été orientée à l'élevage dès 2005. Elle a eu 7 poulains dont Sire de Keryann 1'15 – 3 victoires dont 1 à Enghien, Teïla de Keryann 1'17 – 2 victoires. Cette année elle est suitée d'un mâle de Prince d'Espace et elle est pleine de Vulcain de Vandel.

– Perle du Locton, qui comme son nom le laisse entendre est une sœur de la crack montée Holly du Locton, acquise en 2007 à sa sortie d'entraînement, mère notamment d'Argot de Keryann 1'16m – 3 victoires et Faena de keryann prometteuse. Actuellement suitée d'une femelle de Vittel de Brévol (croisement identique à celui de sa sœur Holly) non saillie cette année.

– Tina du saptel, achetée en 2011 à la sortie de l'entraînement, mère entre autres de Chana de Keryann 1'16m – 1 victoire à Cabourg et suitée d'une femelle d'Airport.

Depuis, le parc de poulinières s'est lui aussi étoffé avec l'entrée au haras de Téïla de Keryann en 2013 (suitée d'une femelle de Vulcain de Vandel), Ula d'occagnes 1'15 en 2014, placé de groupe à 3 ans gagnante à Vincennes au même âge (suitée d'un mâle de Vaillant Cash).

L'arrivée de 2 juments PS en 2014 dont une est suitée cette année. L'entrée au haras de Boona de Keryann, fille de Nouméa, en 2015. L'acquisition de Cadence Délo en 2015 aux ventes d'automne, sœur de l'étalon Un Uppercut , suité d'un mâle de Koréan. L'acquisition d'Alizéa Quick en 2016 (réduction effectif écurie Quick Star) plein d'Unique Quick dont elle a eu un très beau poulain et pleine de Koréan. Soit aujourd'hui 10 poulinières en propriété. Le cheptel de poulinières devrait se stabiliser autour de 8 pour leur écurie en plus des 6 à 8 poulinières qui viennent de l'extérieur chaque année.

Ils ont choisi d'exploiter le premier produit de la mère, vendent les mâles et essayent de garder pour l'élevage les femelles qui leur semblent les plus intéressantes afin de mettre en place un turn-over.

Fonctionnement

Les poulinières sont rentrées 2 mois avant terme et vermifugées 15 jours avant le poulinage prévu. Leur alimentation est revue et adaptée à la situation (quantité et qualité). Au poulinage, en plus des soins fait aux poulains, ils sont vu dès le lendemain par le vétérinaire comme leur mère.

"Au cours des 15 premiers jours de vie, ils reçoivent des apports de vitamines et oligo-élèments et voient le maréchal-ferrant afin de mettre en place un suivi de maréchalerie si nécessaire. Ils sont licolés et manipulés dès le premier jour. " explique Karine. 

Si la météo le permet, ils effectuent leur première sortie à l'extérieur dans un rond de longe le temps de refaire leur box puis progressivement la durée de sortie est augmentée pour passer la journée dehors aux environ de leur 1 mois de vie. Ils resteront au champ à partir de 2 mois après avoir vu le maréchal et avoir été vermifugés.

Ils ne seront repris qu'au sevrage où ils seront manipulés durant 3 à 4 semaines, verront le maréchal-ferrant et seront vaccinés pour ensuite retourner passer l'hiver dehors. Les juments vides ou maiden sont mises sous lumière fin décembre pour être saillie dès le mois de mars. Le suivi gynécologique est assuré à la maison par un vétérinaire équin.

A partir du mois de juillet, nous préparons nos yearlings et ceux confiés pour les ventes de septembre et octobre.

Activité

Ils prenennt en pension quelques poulinières pour la saison de monte, effectuent les poulinages et puis elles repartent lorsqu'elles sont confirmées pleine à 30 jours.

A l'automne et en début d'hiver, ils ont quelques poulains en pension après leur débourrage.

Pour diversifier, ils proposent également d'assurer les soins post-opératoires de quelques chevaux  qu'ils remettent en condition avant leur retour à l'entraînement.

Côté courses

Depuis 2004 ils travaillent avec Mr Philippe Poisson pour la gestion de la carrière des produits qu'ils lui louent ou vendent.

Alimentation

L'écurie Keryan fait confiance aux aliments Equigold. Depuis plus d'un an, ils ont choisi l'aliment EG ELEVAGE pour leurs poulinières et leurs poulains et en sont très satisfaits.

Philosophie et Valeurs

"Nous sommes assez fidèles à nos fournisseurs quel qu’ils soient tant que la relation que nous partageons est gagnant-gagnant. Nos clients commencent à le devenir. Même ceux qui ne viennent pas régulièrement nous contactent pour des renseignements et conseils. C'est notre politique commerciale, nous faisons ce que nous disons et nous disons ce que nous faisons. Faire naître un champion fait encore partie du rêve. C'est d'ailleurs en partie pour cela que chaque jour nous nous remettons en question pour progresser, avancer, faire mieux que la veille et espérer le meilleur pour demain."

Les produits de leur élevage sont reconnaissables car ils portent l'affixe "de Keryann" et sont reconnaissables sur les champs de course grâce aux couleurs de l'écurie: