Nutrition

Le cheval est un herbivore et la base de son alimentation doit être constituée de fourrage. Ceci doit représenter au minimum 50% de sa consommation journalière totale (fourrages plus concentrés). Il consomme un poids de ration totale journalière égal à 2 à 3% de son propre poids. Les nutritionnistes d'EQUIGOLD s'appliquent à vous proposer des aliments qui équilibrent les fourrages tout en répondant aux besoins des chevaux.  

botte de foinLe cheval a un petit estomac, il est donc fortement conseillé de distribuer plusieurs repas échelonnés sur la journée. Pour un cheval au box en permanence, prévoir 3 repas par jour au minimum. Distribuer dans l’ordre : eau, fourrage, puis aliments élaborés, à 20 minutes d’intervalle. D'autre part, le cheval a des intestins fragiles, il n’aime pas les changements de régime brutaux; il faut donc respecter des transitions alimentaires de 8 jours au minimum et éviter les variations brutales de quantités distribuées.

LES BESOINS ALIMENTAIRES DES CHEVAUX

Pour vivre, les chevaux ont des besoins alimentaires qui varient avec la race, l’état d’embonpoint, le sexe, l’âge et surtout l’activité et le poids.

Besoins énergétiques :

La couverture des besoins énergétiques constitue la base du rationnement du cheval. Ils sont calculés en Unités Fourragères Cheval (UFC).

1UFC= énergie nette d' 1 kg d'orge = 2200kcal

L’énergie est apportée au cheval par les fourrages (fibres digestibles), l’amidon, les sucres et les matières grasses.

Besoins protéiques :

Les matières azotées assurent la constitution de tous les tissus, donc des muscles du sportif. Les besoins azotés du cheval sont exprimés en grammes de Matières Azotées Digestibles ouMADC. Les protéines sont apportées par les fourrages, les issues de céréales, les plantes protéagineuses (pois) et oléagineuses (soja, tournesol, lin).

Besoins en minéraux et en vitamines :

Les minéraux sont essentiels dans la constitution de l’organisme et dans la régulation des échanges cellulaires. On distingue chez le cheval des besoins en macroéléments(Calcium, Phosphore, Sodium, Potassium, Magnésium, Souffre) et en oligo-éléments(Fer, Cuivre, Zinc, Cobalt, Sélénium, Iode).

Rapport phosphocalcique (Ca/P) :

Le rapport phosphocalcique est un critère très important à prendre en compte lors de l’évaluation des besoins du cheval. Il doit être compris entre 1 et 2. La ration totale ne devrait donc jamais contenir plus de phosphore que de calcium afin de prévenir les risques d’affections osseuses.

Les vitamines jouent également un rôle très important dans l’équilibre nutritionnel. Elles sont indispensables à l’entretien et à la production et doivent être apportées régulièrement par l’alimentation. On distingue des besoins en vitamines liposolubles(A, D, E, K) et des besoins envitamines hydrosolubles(B, PP, C, Biotine, Inositol, Choline…).

Pour calculer ces besoins alimentaires, on distingue les besoins d’entretien et les besoins de production susceptibles de s’y ajouter.

Les besoins d’entretien :

Ce sont les besoins liés aux dépenses de l'organisme pour qui subviennent aux besoins des fonctions vitales. Ce sont les besoins "de base" d'un cheval, ils varient avec le gabarit, le sexe, le poids, l'environnemnent etc...

Chez le cheval de format moyen, les besoins d’entretien  sont  proportionnels au poids vif du cheval :

Energie = 0,85 UFC/100Kg de poids vif

Azote = 60 g MADC/100 kg de poids vif

Rapport MADC/UFC = 75 g

Rapport Ca/P = 1,4

Les besoins de production:

Les besoins de production dépendent de la nature et de l’intensité des fonctions supplémentaires : la reproduction, la lactation, la croissance, le travail musculaire.

LE CHEVAL  A BESOIN DE SOINS RÉGULIERS : afin d'assurer une bonne valorisation et une bonne assimilation des aliments, assurez-vous d'un entretien régulier des dents et des vermifugations adaptées à la saison. Parlez-en à votre vétérinaire.